Gestion du stress post-traumatique

Permettre d’anticiper, se préparer, reconnaître, savoir agir et gérer les effets du stress post-traumatique suite un accident ou évènement grave générant un stress post-traumatique (témoin d’un suicide, d’un accident, témoin ou victime d’une agression, etc).

DEFINIR ET RECONNAITRE LES EFFETS DU STRESS POST-TRAUMATIQUE

Définition du stress post-traumatique

  • Syndrome, état ou trouble de stress post-traumatique : quelles définitions
  • Dans quelles situations peut-on parler de stress post-traumatique

Les réactions en cas d’événement traumatisant

  • Connaître les réactions les plus fréquentes : panique, anxiété, peur, confusion…
  • Cerner les effets du traumatisme sur la santé à court et long termes

COMMENT SE PREPARER OU GERER SON PROPRE TRAUMATISME

Le stress post-traumatique ou ESPT (état de stress post traumatique) désigne un trouble anxieux qui fait suite à un évènement fort, potentiellement traumatisant sur le plan psychologique. La victime a été témoin d’un accident traumatisant comme le conducteur témoin d’un suicide sur la voie ferré ou a fait face à un évènement présentant une menace pour son intégrité physique et psychique (agression verbale ou physique d’un contrôleur par exemple).

La victime risque de développer un état d’anxiété, d’angoisse, de troubles du sommeil et sur le long terme, des troubles psychologiques (dépression, troubles comportementaux…).

Mise en situation par des confrontations de cas et d’expériences concrètes

COMMENT REAGIR SI VOUS ETES AMENE A ASSISTER UN AGENT VICTIME DU TRAUMATISME

Adapter votre intervention aux spécificités de la situation

  • A quel moment devez-vous intervenir
  • Comment mobiliser rapidement les membres de l’équipe
  • Quelles informations rassembler pour fixer des priorités d’intervention et individualiser la prise en charge
  • Evaluer le degré de gravité et d’urgence de la situation
  • Faire une première estimation de l’état psychique des individus
  • Attribuer des rôles à chaque membre de l’équipe et déterminer une conduite à tenir
  • Victimes directes, environnement professionnel, entourage familial : à qui adresser votre soutien

Comment organiser des entretiens d’aide et de soutien

  • Comment se mettre à l’écoute des salariés
  • Comment se rendre accessible et disponible : conditions d’accueil des personnes en  état de choc
  • Quel comportement adopter pour inciter les victimes à s’exprimer
  • Comment évaluer la violence ressentie par l’individu
  • Que faire quand une personne directement concernée ne montre aucune réaction
  • Faire preuve d’empathie

Adapter votre discours pour rassurer, informer et orienter les “victimes”

Comment parler aux individus de leurs réactions et les expliquer ?

  • Quels types d’informations fournir ?
  • Quels termes privilégier ou éviter ?

Le sujet sera traité de manière animée, interactive et pragmatique, recourant à des cas et applications et suscitant la discussion avec les participants. Composition des groupes jusqu’à huit participants au maximum.

Principes appliqués au quotidien du participant.

Appropriation par des mises en situation appliquées adaptées au contexte des stagiaires, jeux de rôle, coaching personnalisé et débriefing managérial.

Cahier de formation avec quizz à chaque étape

 Ce travail lui servira de support et guide d’action dans le cadre de ses missions professionnelles avec suivi de l’apprenant 3 mois après l’action (DPC : Dynamique de parcours compétences).

Pré-requis :

Aucun

Cette formation s’adresse :

  • aux victimes de stress post traumatique
  • aux agents susceptibles de subir un stress post traumatique (chauffeurs, agents de sécurité, personnels soignants et d’intervention, policiers, agents d’accueil,
  • personnel roulant, contrôleur, agent d’accueil, caissiers, personnes en contact avec le public plus ou moins « difficile », vérificateurs…).
  • aux responsables fonctionnels ou opérationnels d’équipe qui peuvent avoir à gérer l’agent victime

Durée :

2,5 jours de 7 heures

Dates de formation prévues :

2020

Prix (net TVA) :

975 euros par apprenant